QUESTIONNAIRE POUR ADOPTER DES POULES DE COMPAGNIE

Vous êtes intéressé·e pour adopter des poules de notre refuge et nous vous en remercions.

L’adoption d’une poule doit être un acte réfléchit. Les poules bien entretenues peuvent vivre jusqu’à 10 ans et parfois davantage. Comme tous les animaux domestiques, elle doivent être soignées en cas de pathologies et vermifugées régulièrement. Les poules pondeuses ont régulièrement des problèmes liés à la ponte du fait de leur sélection génétique. Il sera nécessaire de surveiller les poules régulièrement (palpations, pesées, observations des plumes, des pattes, …) et de les soigner si nécessaire. Il est important de savoir que le soin d’une poule pondeuse peut être aussi onéreux que celui d’un chien de 15 à 25kg.

Les poules que nous proposons à l’adoption proviennent pour la grande majorité d’élevages : de très grande taille (30 000 poules) à petite taille (50 poules).
Les poules sont parfois déplumées, avec le crête pâle et auront besoin de quelques semaines pour retrouver toute leur forme. Elles sont souvent craintives de l’homme mais avec du temps et de la patience, elles peuvent devenir très sociables.

Nous demandons un don de 5€ par poule pour l’adoption. Il est identique pour chacune des poules. Quelle soit restée un jour ou 3 mois au refuge, qu’elle ait nécessité des soins vétérinaires ou non. Le prix fixé, au delà de limiter les personnes mal intentionnées, permet au refuge de fonctionner : payer l’alimentation des animaux, le vermifuge et la cure de vitamines qui sont systématiquement administrés à l’arrivée des poules, payer les soins et visites vétérinaires des animaux du refuge, …
NB : Les trajets jusqu’aux élevages ou chez le vétérinaire sont bénévoles et ne nous sont jamais remboursés.

Les poules sont à venir chercher au refuge, à Vaugneray (69). Nous n’assurons pas le transport chez les adoptants.

ENGAGEMENTS DE L’ADOPTANT·E :

   –  L’adoptant·e s’engage à conserver les animaux toute leur vie durant. Il·elle s’engage à ne pas les consommer, les abandonner, les donner ou les vendre à autrui.

   –  Les animaux devront disposer d’un poulailler sécurisé contre les prédateurs, d’un espace de vie adapté à leurs besoins et de taille appropriée (40m² par poule).

   –  L’adoptant·e s’engage à accorder un maximum de liberté à ses animaux.

   –  L’adoptant·e s’engage à ce que l’habitat des animaux soit entretenu et traité contre les parasites.

   –  L’ adoptant·e s’engage à donner à ses animaux une alimentation variée répondant à leurs besoins physiologiques et à proscrire de leur alimentation tout ce qui ne serait pas équilibré et biologiquement adapté.

   –  L’adoptant·e s’engage à faire vivre les animaux dans un lieu propre et sain. La litière ne devra pas être composée de matériaux dangereux pour la santé, devra être changée régulièrement et nettoyée avec des produits non dangereux. L’eau devra être propre, fraîche et renouvelée régulièrement.

   –  L’adoptant·e s’engage à consulter un·e vétérinaire dès les premiers signes de maladie, et ce, autant de fois que nécessaire, d’urgence s’il le faut, et à en assumer les frais. Il·elle s’engage à lui faire tous les soins préconisés, même si les molécules administrées retardent la possibilité de consommer les œufs d’un mois.

Questionnaire adoption poules
Etes-vous d'accord avec les engagements que nous demandons ci-dessus ? *
Avez-vous un poulailler sécurisé ? *